about-img-1

Folles années 1920

« Je me Souviens…
En 1924, Paris, capitale des élégances, des arts, et des lettres, danse le Charleston, s’initie au Jazz, succombe au charme des Ballets russes. Le Casino de Paris embrasé par Mistinguett, les soirées parisiennes noyées de champagne, le déhanchement chaloupé de Joséphine Baker, célèbrent nos « Années folles » pour mieux oublier les atrocités de cette guerre absurde, pour vivre à cent à l’heure afin de rattraper le temps perdu… André Breton scandalise le Tout-Paris avec son Manifeste du surréalisme qui répond à l’attente d’une nouvelle génération d’écrivains, de musiciens, et de peintres. La femme s’affranchit des pesanteurs et des convenances du XIXème siècle pour se muer en véritable « garçonne » dont modernité et sophistication sont les nouveaux credo. Mode et parfums se fondent dans un nouveau langage esthétique dans le seul but de séduire. Désormais la femme moderne a les cheveux courts, fume des cigarettes exhalant le tabac blond de Virginie, conduit les automobiles, marche avec aisance, libérée du corset, arborant un maquillage affirmé : l’archétype de la femme du xxe siècle si bien
représentée par l’actrice Louise Brooks ou bien par la sulfureuse femme peintre Tamara de Lempicka… C’est dans ce contexte bouillonnant que va naître la saga des parfums Isabey dont la créativité et l’excellence vont marquer l’esprit de la parfumerie française… Une parfumerie nouvelle confrontée non seulement à de nouveaux défis esthétiques et industriels, mais aussi bonifiée par la nouvelle palette olfactive des parfumeurs mariant les matières premières naturelles et les huiles de synthèse ».

Pierre Guerlain
Vice-Président du Jury de la Classe XXIII Parfumerie
Exposition internationale des Arts décoratifs de Paris, 1925

ORIGINE

Le Baron Henri James de Rothschild est issu de la branche anglaise de ce7e illustre famille. Ce brillant philanthrope, docteur en médecine, se passionne pour les travaux de recherche de Pierre et Marie Curie qu’il souDent. Conscient des enjeux commerciaux de la parfumerie de luxe en plein essor, Henri James de Rothschild comprend que le parfum est un art de vivre spécifiquement français qui s’exporte dans le monde enDer.
C’est avec son souDen que la Société Parisienne d’Essences Rares & de Parfums est fondée le 5 mars 1924

Isabey fait référence au peintre français et miniaturiste éponyme dont plusieurs œuvres avaient été acquises par les Rothschild au cours du 19ème siècle. Un nom ayant une belle résonance, des parfums raffinés présentés dans des flacons et écrins artistiques, c’est ce qu’il fallait à tout prix pour pouvoir participer à la très attendue Exposition internationale des Arts décoratifs modernes à Paris en avril 1925.

about-img-2

1925, Exposition
Arts Déco à Paris

A l’occasion de l’Exposion des Arts décoratifs à Paris, la toute jeune entreprise ISABEY présente six parfums créés en 15 mois: Le Lys Noir, La Route d’Emeraude, L’Ambre de Carthage, Le Chypre Celtic, Sir Gallahad, et Jasmin d’Isabey retiennent l’attention des élégantes…
Sillages capiteux, flaconnages artistiques et écrins façon joaillerie signés Isabey font l’objet d’éloges. Les magazines Fémina et L’Illustration véhiculent l’image de la Maison.

about-img-4

Le Collier d’Isabey

Le Collier d’Isabey, écrin demi- lune renfermant six flacons Perle imitant en trompe-l’oeil un rang de collier de perles. Ce flacon « bijou », on le doit à l’artiste-verrier André Jollivet qui mit au point le procédé de laquage sur verre soufflé.
Le Collier d’Isabey obtint une médaille d’or pour son originalité, distinction récompensant les savoir-faire de la toute jeune maison de parfumerie

Les Années de Succès

Dopé par son succès auprès des clients, Isabey ouvre un magasin de vente au 20 rue de la Paix, un magasin en gros et une boutique à Londres. Isabey fait appel aux plus belles signatures des métiers d’art pour sublimer ses extraits capiteux aux noms romanesques ou anecdotiques. Véritables ambassadeurs des senteurs qu’ils contiennent, les flacons de cette époque témoignent d’une riche créativité.

about-img-5
about-img-6

Parfums
de Célébrités

Le phénomène des parfums de célébrités et d’égéries venues du théâtre ou du cinéma ne
date pas d’aujourd’hui. Isabey se lance dans la course avec le Parfum d’Yvonne
Printemps et le Parfum de Sacha Guitry, deux monstres sacrés de la scène parisienne…
Puis pour Natalina Cavalieri, dont la notoriété et sa beauté légendaire intéressent le monde des parfumeurs et des cosméticiens. En créant son Institut de Beauté, Lina Cavalieri signe sous licence avec les Parfums Isabey une ligne de produits de soin et son parfum qu’elle baptise Monna Lina, un nom choisi en clin d’œil fait au célèbre portrait de Mona Lisa de Leonard de Vinci.

Les années
américaines

Dans les annéees 30, les parfums Isabey se font plus discrets en Europe mais font quelques jolies productions spécialement pour le marché américain : Tendres Nuits (tender nights), Garden of Love ou encore Prends-moi (take me).
À partir de 1932, les Parfums Isabey sont rachetés par la Société Parisienne de Parfumeurs, puis la Maison ferme ses portes sur fond de Guerre Mondiale.

about-img-7
isabey-histoire-2

Une histoire sans fin

Rachetée en 1999 par le groupe Panouge, la saga d’Isabey Paris, maison de parfum légendaire, se poursuit aujourd’hui :
Les eaux de parfum mythiques sont présentées dans un flacon et un coffret, tous deux héritages du passé et intemporels. Le flacon art- déco intemporel, unique de Bleu de Chine et le coffret sophistiqué de Trésor Caché ont été idéalement combinés pour créer un design contemporain.

histoire-bottom-new

Start typing and press Enter to search

Votre Panier

Votre panier est vide.